Chargement de données à l'aide du script de chargement de données

Qlik Sense utilise un script de chargement de données, géré dans l'éditeur de chargement de données, pour se connecter aux différentes sources de données et y récupérer les données. Une source de données peut faire référence à un fichier de données, tel qu'un fichier Excel ou .csv. Il peut également s'agir d'une base de données, de type Google BigQuery ou Salesforce, par exemple.

Vous pouvez par ailleurs charger des données à l'aide du gestionnaire de données, mais lorsque vous souhaitez créer, éditer et exécuter un script de chargement de données, vous devez utiliser l'éditeur de chargement de données.

Les champs et tables à charger sont spécifiés dans le script. Les scripts sont généralement destinés à définir les données devant être chargées à partir des sources de données. Vous pouvez également manipuler la structure de données à l'aide d'instructions de script.

Lors du chargement des données, Qlik Sense identifie les champs communs aux différentes tables (champs clés) afin d'associer les données. Il est possible de surveiller la structure de données résultante de l'application à l'aide du visionneur de modèle de données. Vous pouvez modifier la structure de données en renommant les champs afin d'obtenir des associations différentes entre les tables.

Une fois les données chargées dans Qlik Sense, elles sont stockées dans l'application.

Pour en savoir plus sur l'éditeur de chargement de données, voir Utilisation de l'éditeur de chargement de données.

Pour en savoir plus sur la syntaxe de script et les structures de données, voir Principe de la syntaxe des scripts et des structures de données.

Pour en savoir plus sur les données et les champs, voir Recommandations concernant les données et les champs.

Dans Qlik Sense, l'analyse a toujours lieu lorsque l'application n'est pas directement connectée à ses sources de données. L'actualisation des données nécessite donc l'exécution du script en vue de recharger les données.

Interaction entre le Gestionnaire de données et le script de chargement de données

Lorsque vous ajoutez des tables de données dans le Gestionnaire de données, un code de script de chargement de données est généré. Vous pouvez visualiser le code de script dans la zone Section générée automatiquement de l'éditeur de chargement de données. Vous pouvez également choisir de déverrouiller et d'éditer le code de script généré, mais dans ce cas, les tables de données ne seront plus gérées au sein du Gestionnaire de données.

Par défaut, les tables de données définies dans le script de chargement ne sont pas gérées dans le Gestionnaire de données. Autrement dit, vous pouvez visualiser les tables dans la vue d'ensemble des données, mais vous ne pouvez ni les supprimer ni les éditer dans le Gestionnaire de données. En outre, aucune recommandation d'association n'est fournie pour les tables chargées avec le script. Toutefois, si vous synchronisez des tables de script dans le Gestionnaire de données, ces tables sont ajoutées au Gestionnaire de données en tant que tables de script gérées.

Avertissement:

Si vous avez synchronisé des tables, il est déconseillé d'apporter des modifications dans l'éditeur de chargement de données alors que le Gestionnaire de données est ouvert sous un autre onglet.

Pour en savoir plus sur les tables synchronisées, voir Synchronisation de tables de script dans le Gestionnaire de données.

Vous pouvez ajouter des sections de script et développer du code qui améliore le modèle de données créé dans le Gestionnaire de données et interagit avec lui. Il convient toutefois de procéder avec prudence avec certaines zones. Le code de script que vous rédigez peut perturber le modèle de données du Gestionnaire de données et créer des problèmes dans certains cas, notamment les suivants :

  • Changement de nom ou dépose de tables ajoutées à l'aide du Gestionnaire de données dans le script.
  • Dépose de champs à partir de tables ajoutées à l'aide du Gestionnaire de données.
  • Concaténation entre des tables ajoutées à l'aide du Gestionnaire de données et des tables chargées dans le script.
  • Utilisation de l'instruction Qualify avec des champs figurant dans les tables ajoutées à l'aide du Gestionnaire de données.
  • Chargement de tables ajoutées à l'aide du Gestionnaire de données via Resident dans le script.
  • Ajout de code de script après la section de code générée. Les modifications résultantes dans le modèle de données ne sont pas répercutées dans le Gestionnaire de données.

Pour en savoir plus sur le script de chargement de données, voir Édition du script de chargement de données.