Chargement de données de carte personnelles

Pour pouvoir créer une visualisation de carte, vous devez avoir accès à des données géographiques connectées aux données contenues dans votre application. Qlik Sense peut utiliser les éléments suivants :

  • Données de nom dans les champs afin de positionner des emplacements sur les couches de carte.
  • Champs contenant des géopoints (latitude et longitude) dans WGS-84.
  • Champs contenant des géopoints, des polygones ou des lignes provenant d'une source de données géographique telle qu'un fichier KML.

  • Champs contenant des géodonnées enregistrées aux formats GeoJSON, LineString ou MultiLineString.
  • Champs contenant des coordonnées non-WGS-84 (si une carte personnalisée est utilisée comme carte de base).

Lorsque vous chargez des données de carte dans le Gestionnaire de données avec l'option de profilage des données activée, le service de profilage des données identifie les noms de pays et de villes, ainsi que les champs de latitude et de longitude, puis il charge les géométries correspondantes dans de nouveaux champs. Dans l'éditeur de chargement de données, vous pouvez, par commodité, combiner des champs de coordonnées en un champ unique, si vous le souhaitez. Pour plus d'informations sur la création d'une carte à l'aide de données de carte personnelles, voir Cartes.

Données de nom prises en charge dans les champs d'une visualisation de carte

Une visualisation de carte peut utiliser des données de nom dans les champs afin de positionner des emplacements sur les couches de carte. Les types d'emplacement suivants sont pris en charge : 

  • Noms de continents
  • Noms de pays
  • Codes pays ISO alpha 2
  • Codes pays ISO alpha 3
  • Noms de régions administratives de premier niveau tels que les noms d'états ou de provinces
  • Noms de régions administratives de deuxième niveau
  • Noms de régions administratives de troisième niveau
  • Noms de régions administratives de quatrième niveau
  • Noms de villes, de villages ou d'autres zones habitées
  • Codes postaux
  • Codes d'aéroport IATA
  • Codes d'aéroport OACI
Remarque:

Les emplacements disponibles peuvent varier d'un pays à l'autre. Si l'emplacement désigné n'est pas disponible, utilisez ses coordonnées ou données de zone pour le définir.

Qlik Sense utilise des données de cartographie et de localisation obtenues auprès de leaders reconnus dans ce domaine, qui appliquent les méthodologies et les meilleures pratiques généralement acceptées en matière de délimitation des frontières et de dénomination des pays sur leurs cartes. Qlik Sense permet aux utilisateurs de bénéficier d'une grande flexibilité en pouvant intégrer leurs propres cartes d'arrière-plan. Si les cartes standard ne conviennent pas, Qlik Sense offre la possibilité de charger des cartes d'arrière-plan, des frontières et des zones.

Chargement de données de points et de zones à partir d'un fichier KML

Le Gestionnaire de données et l'éditeur de chargement de données vous permettent d'ajouter des données à une carte à partir d'un fichier KML. Par défaut, tous les champs sont sélectionnés dans la boîte de dialogue de sélection de données, même s'ils ne contiennent pas de données. Un fichier KML peut contenir, par exemple, des données de zones mais pas des données de points. Lorsque vous ajoutez àQlik Sense des données à partir d'un fichier KML contenant un champ de point ou de zone vide, vous pouvez exclure le champ vide pour ne pas risquer de créer de dimensions de carte sans données.

Lorsque vous ajoutez à une couche de carte un champ à partir d'un champ KML, si le champ du nom comporte des données de nom significatives, il convient de l'ajouter en tant que dimension de la couche. Le champ de zone ou de point doit ensuite être ajouté en tant que Champ de l'emplacement. Vous ne remarquerez aucune différence dans la façon dont les données sont présentées sur la couche. Le texte figurant dans le champ du nom s'affichera en tant qu'info-bulle.

Remarque: Si le fichier KML ne contient pas de données de points, de lignes ou de zones, vous ne pouvez pas charger de données à partir de ce fichier. Si le fichier KML est endommagé, un message d'erreur s'affiche et vous ne pouvez pas charger les données.

Chargement de données de carte avec la fonction de profilage des données activée

Lorsque vous chargez des données géographiques à l'aide de l'option Ajouter des données du Gestionnaire de données et que la fonction de profilage des données est activée, Qlik Sense tente d'identifier les éléments suivants dans vos données : 

  • noms de pays et de villes issus de vos données ;

  • données de géopoint (latitude, longitude) permettant de repérer un lieu unique, tel qu'une ville ;
  • données de zones (polygones de géopoints) destinées à représenter des régions ou des pays.

S'il y parvient, un nouveau champ comprenant des informations géographiques est automatiquement créé.

Avertissement: Lorsque vous utilisez l'option Ajouter des données, la fonction de profilage des données doit être activée. Il s'agit du comportement sélectionné par défaut. Si vous désactivez le profilage des données, les données géographiques ne sont pas détectées et le nouveau champ contenant les informations géographiques n'est pas créé.

Si des villes sont reconnues au cours de la préparation des données, le nouveau champ contient des géopoints ; si des pays sont reconnus, le nouveau champ comprend des données de polygones de zones. Ce champ s'intitule <data field>_GeoInfo. Par exemple, si vos données incluent un champ intitulé Office comprenant des noms de ville, un champ contenant des géopoints nommés Office_GeoInfo est créé.

Remarque:

Qlik Sense analyse un sous-ensemble de vos données afin de reconnaître les champs contenant des villes ou des pays. Si le taux de correspondance est inférieur à 75 %, aucun champ contenant des informations géographiques n'est créé. Si un champ n'est pas reconnu comme un champ de données géographiques, vous pouvez le redéfinir manuellement sur le type Données géographiques.

Pour plus d'informations, voir Modification des types de champ.

Les champs contenant des informations géographiques n'affichent pas les données de géopoints ou de polygones dans le panneau d'aperçu Associations ni dans la vue Tables. Au lieu de cela, les données sont indiquées de manière générique sous la forme [GÉODONNÉES]. Cela a pour effet d'améliorer la vitesse d'affichage des vues Associations et Tables. Les données sont toutefois disponibles lorsque vous créez des visualisations en mode feuille.

Chargement et formatage des données de points

Vous pouvez créer une carte à partir de données de points (coordonnées). Deux formats sont pris en charge :

  • Les données de points sont stockées dans deux champs, un pour la latitude et l'autre pour la longitude. Vous pouvez ajouter les champs à une couche de points en renseignant les champs Latitude et Longitude associés. Le cas échéant, vous pouvez les combiner en un champ unique. Pour combiner les champs en un champ unique :

  • Les données de points sont stockées dans un seul champ. Chaque point est spécifié sous forme de tableau de coordonnées x et y : [x, y]. Ces valeurs correspondent aux coordonnées géospatiales [longitude, latitude].

    Lorsque vous utilisez ce format et chargez les données dans l'éditeur de chargement des données, il est recommandé de marquer le champ de données de points avec la balise $geopoint;.

    Pour plus d'informations : Exemple : Chargement de données de points à partir d'une colonne unique à l'aide du script de chargement de données.

Dans les exemples suivants, nous supposons que les fichiers contiennent les mêmes données relatives aux coordonnées des bureaux d'une société, mais dans deux formats différents.

Exemple : Chargement de données de points à partir de colonnes de latitude et de longitude distinctes à l'aide du script de chargement de données

Le fichier Excel comporte les informations suivantes pour chaque bureau :

  • Bureau (Office)
  • Latitude (Latitude)
  • Longitude (Longitude)
  • Nombre d'employés (Employees)

Le script de chargement pourrait ressembler au suivant :

LOAD
Office,
Latitude,
Longitude,
Employees
FROM 'lib://Maps/Offices.xls'
(biff, embedded labels, table is (Sheet1$));

 

Combinez les données figurant dans les champs Latitude et Longitude afin de définir un nouveau champ pour les points.

Exécutez le script et créez une visualisation de la carte. Ajoutez la dimension de point à votre carte.

Vous pouvez choisir de créer la dimension Location dans le script en ajoutant la chaîne suivante au-dessus de la commande LOAD :

LOAD *, GeoMakePoint(Latitude, Longitude) as Location;

La fonction GeoMakePoint() joint les données de latitude et de longitude.

Il est recommandé de marquer le champ Office avec la balise $geoname afin qu'il soit reconnu comme nom de géopoint. Ajoutez les lignes suivantes après la dernière chaîne dans la commande LOAD :

TAG FIELDS Office WITH $geoname;

Le script complet prend alors l'aspect suivant :

LOAD *, GeoMakePoint(Latitude, Longitude) as Location;
LOAD
Office,
Latitude,
Longitude,
Employees
FROM 'lib://Maps/Offices.xls'
(biff, embedded labels, table is (Sheet1$));
 
TAG FIELDS Office WITH $geoname;

Exécutez le script et créez une visualisation de la carte. Ajoutez la dimension de point à votre carte.

Exemple : Chargement de données de points à partir d'une colonne unique à l'aide du script de chargement de données

Le fichier Excel comporte les informations suivantes pour chaque bureau :

  • Bureau (Office)
  • Emplacement (Location)
  • Nombre d'employés (Employees)

Le script de chargement pourrait ressembler au suivant :

LOAD
Office,
Location,
Employees
FROM 'lib://Maps/Offices.xls'
(biff, embedded labels, table is (Sheet1$));

 

Le champ Location contient les données de points. Il est recommandé de marquer le champ avec la balise $geopoint afin qu'il soit reconnu comme champ de données de points. Il est recommandé de marquer le champ Office avec la balise $geoname afin qu'il soit reconnu comme nom de géopoint. Ajoutez les lignes suivantes après la dernière chaîne dans la commande LOAD :

TAG FIELDS Location WITH $geopoint;
TAG FIELDS Office WITH $geoname;

Le script complet prend alors l'aspect suivant :

LOAD
Office,
Location,
Employees
FROM 'lib://Maps/Offices.xls'
(biff, embedded labels, table is (Sheet1$));
TAG FIELDS Location WITH $geopoint;
TAG FIELDS Office WITH $geoname;

 

Exécutez le script et créez une visualisation de la carte. Ajoutez la dimension de point à votre carte.

See also: