Noms des tables

Un nom est attribué aux tables de QlikView lorsqu'elles sont stockées dans la base de données de QlikView. Les noms des tables peuvent servir, par exemple, dans les instructions LOAD comportant une clause resident ou des expressions contenant la fonction peek. Ils sont également visibles dans le champ système $Table de la disposition.

La dénomination des tables obéit aux règles suivantes :

  1. Si une étiquette précède immédiatement une instruction LOAD ou SELECT, elle est utilisée comme nom de table. L'étiquette doit être suivie de deux-points.

    Exemple :  

    Table1:

    LOAD a,b from c.csv;

    Voir  : Étiquettes de table

  2. Si aucune étiquette n'est fournie, c'est le nom de fichier ou le nom de table suivant immédiatement le mot-clé FROM dans l'instruction LOAD ou SELECT qui est employé.
    Remarque: Si un nom de fichier est défini comme caractère générique, tel *.csv, le nom devient tablename-1.
  3. Les tables chargées par une instruction inline sont nommées INLINExx, où xx correspond à un nombre. La première table intégrée se voit donc attribuer le nom INLINE01.
  4. Les tables générées automatiquement sont nommées AUTOGENERATExx, où xx correspond à un nombre. La première table générée automatiquement se voit donc attribuer le nom AUTOGENERATE01.
  5. Si un nom de table généré selon les règles ci-dessus est incompatible avec un nom de table existant, il est suivi de -x , où x est un nombre. Ce nombre augmente jusqu'à ce que l'incompatibilité soit résolue. Soit, par exemple, trois tables nommées Budget, Budget-1 et Budget-2.

Il existe trois domaines distincts pour les noms de table : section access, section application et les tables de mappage. Les noms de table générés dans section access et section application sont traités séparément. Si un nom de table référencé est introuvable dans la section, QlikView le recherche également dans l'autre section. Les tables de mappage sont traitées séparément et n'ont aucun lien avec les deux autres domaines de noms de table.