Syntaxe des scripts et fonctions de graphique

Dans le script sont définis le nom de la source de données, les noms des tables et les noms des champs inclus dans la logique. Les champs figurant dans la définition des droits d'accès y sont également spécifiés.

Le script se compose d'un certain nombre d'instructions qui sont exécutées de manière consécutive.

La syntaxe de ligne de commande et la syntaxe de script de QlikView sont décrites dans une notation appelée Backus-Naur Formalism ou code BNF.

Les premières lignes de code sont déjà générées lorsqu'un nouveau fichier QlikView est créé. Les valeurs par défaut de ces variables d'interprétation des nombres proviennent des paramètres régionaux du système d'exploitation.

Dans le script sont définis le nom de la source de données, les noms des tables et les noms des champs inclus dans la logique. Le script se compose d'un certain nombre d'instructions de script et de mots-clés qui sont exécutés de manière consécutive.

Il est possible d'utiliser l'instruction LOAD dans un fichier de table délimité par des virgules, des tabulations ou des points-virgules. Par défaut, l'instruction LOAD charge tous les champs du fichier.

Une base de données générale doit être accessible via Microsoft ODBC. Des instructions en code SQL standard y sont utilisées. La syntaxe SQL acceptée varie en fonction du pilote ODBC installé.

Toutes les instructions de script doivent se terminer par un point-virgule, soit ;.

Vous trouverez une description détaillée de la syntaxe de script dans les rubriques de cette section.