Variables

Vous pouvez utiliser des variables Qlik Sense et QlikView pour personnaliser des e-mails et des rapports Qlik NPrinting.

Dans Qlik Sense ou dans QlikView, une variable est une valeur statique qui peut correspondre à l'un des éléments suivants :

  • une chaîne de texte ;
  • un nombre ;
  • une date ;
  • le résultat de l'évaluation d'une expression.

Les expressions se reconnaissent par un signe égal = placé à leur début. Lorsque vous utilisez une variable dans une application ou un document, les modifications que vous lui apportez sont répercutées sur toutes ses occurrences.

Les variables peuvent contenir des expressions complexes, des informations relatives aux utilisateurs ou encore des détails sur la société. Par exemple, vous pouvez définir une variable qui calcule les chiffres de ventes hebdomadaires par région. Vous pouvez également utiliser une variable à la place d'un nom de produit susceptible de changer à l'avenir. Une variable de nom d'utilisateur permet de personnaliser les e-mails d'une société. Grâce à ces types de variables, vous pouvez générer des rapports plus cohérents et plus faciles à gérer.

Meilleures pratiques concernant les variables utilisées dans Qlik NPrinting

Les variables employées dans Qlik Sense et QlikView s'utilisent fréquemment de pair avec des expansions $. Il est recommandé de recourir à cette combinaison pour utiliser une variable telle qu'un espace réservé plutôt qu'une véritable variable. Les expansions $ de variable fonctionnent de la façon suivante : leur « texte » est remplacé par la valeur statique de la variable.

Supposons que vous disposiez de ces deux variables dans Qlik Sense ou QlikView :

  • vSales définie comme : Sum(Sales)
  • vSales2 définie comme : =Sum(Sales)

Vous pouvez utiliser une expression telle que =$(vSales) dans un graphique Qlik Sense en tant que mesure ou dans un graphique QlikView en tant qu'expression. Lorsque le moteur Qlik évalue cette expression, il remplace le contenu de l'expansion $ $(vSales) par la valeur statique de vSales. La valeur statique de vSales correspond à Sum(Sales). L'expression finale évaluée est donc =Sum(Sales).

Supposons que la valeur totale de Sum(Sales) est égale à 1560. Si vous rédigez une expression telle que =$(vSales2), le moteur Qlik l'évalue, comme dans le cas précédent, et remplace le contenu de l'expansion $ $(vSales2) par la valeur statique de vSales2. La valeur statique vSales2 est égale à 1560, car elle a été définie en tant qu'expression. L'expression finale évaluée correspond donc à 1560.

Autrement dit, sans expansion $, vSales est une variable qui contient le texte de Sum(Sales).

Si vous insérez ces expressions en tant que deux mesures différentes dans un graphique Qlik Sense ou en tant qu'expressions dans QlikView, vous obtenez les résultats suivants :

Résultats
Dim $(vSales) $(vSales2)
A 350 1560
B 470 1560
C 740 1560

Comme vous pouvez le constater, =$(vSales) aboutit à la somme partielle d'une valeur de dimension, tandis que =$(vSales2) permet d'obtenir la somme totale.

Qlik NPrinting tient toujours compte de la valeur statique de la variable, jamais de son expansion $. Si vous souhaitez évaluer une expression comprise dans une variable qui ne commence par un signe égal =,vous devez modifier sa définition dans QlikView ou dans Qlik Sense. Si cela est impossible, créez une deuxième variable qui peut être définie comme expansion $ de la variable d'origine : vSales3 définie en tant que =$(vSales). Avec Qlik NPrinting Designer, il est inutile de créer une autre variable. Vous pouvez plutôt utiliser une formule destinée à étendre la variable d'origine.