Principe des fonctionnalités de PixelPerfect

PixelPerfect est la solution Qlik NPrinting conçue pour créer des rapports visuellement impeccables à partir de données QlikView ou Qlik Sense qu'il est possible d'exporter au format PDF. PixelPerfect permet de créer des rapports structurés et de maîtriser la disposition et l'aspect à l'échelle du pixel. Vous pouvez par exemple définir la taille de police, la couleur, le positionnement et les dimensions des images, les types de graphiques, les options, etc.

Description des fonctionnalités

Éditeur de modèle

L'éditeur de modèle PixelPerfect vous permet de concevoir des modèles structurés. L'arborescence de la liste Field vous permet de faire glisser et de déposer des images, des cellules, des variables et des formules.

Vous pouvez également ajouter des niveaux afin de créer des tables ou de répéter un segment du rapport pour chaque valeur du champ ou de la table utilisé(e) comme niveau. Les niveaux peuvent s'imbriquer pour créer une vue hiérarchique.

Vous pouvez configurer l'aspect et le comportement de chaque objet grâce à ses propriétés. Les propriétés sont définies dans le panneau Property Grid situé dans la partie inférieure de l'éditeur.

Niveau

Pour ajouter des niveaux, procédez comme suit :

  1. Cliquez sur le nœud Niveaux avec le bouton droit de la souris, puis sélectionnez Ajouter des niveaux.
  2. Choisissez un objet dans la liste qui s'affiche.
  • Si vous insérez un champ QlikView, le segment du rapport sera répété pour chaque valeur du champ.

    Par exemple, si vous sélectionnez le champ Year (Année), vous obtiendrez un segment pour chaque année figurant dans l'ensemble de données.

  • Si vous sélectionnez une table QlikView, le segment du rapport sera répété pour chaque ligne de la table.

    Vous pouvez répéter un segment pour de nombreuses combinaisons différentes d'un groupe de champs. Par exemple, si vous sélectionnez une table comprenant une colonne Pays et une colonne Vendeur, vous obtiendrez un segment pour chaque combinaison de valeurs Country/Sales representative visible dans la table.

Les niveaux peuvent être organisés de façon hiérarchie. Pour ajouter un sous-niveau, procédez comme suit :

  1. Cliquez sur le nom d'un niveau existant avec le bouton droit de la souris, puis sélectionnez Add Level.
  2. Choisissez le champ ou la table à insérer.

    Par exemple, vous pouvez ajouter un niveau pour Year et imbriquer Product Category sous celui-ci. Un segment peut être répété pour chaque année et comprendre de nombreux segments répétés pour chaque catégorie de produits.

  3. Avant d'ajouter un niveau au modèle, sélectionnez la bande de destination et cliquez dessus avec le bouton droit de la souris.
  4. Cliquez sur Insert Detail Report et sélectionnez le nom du niveau à ajouter.

    Une nouvelle bande sera créée, qui sera passée en revue par chaque valeur du niveau.

  5. Faites glisser le contenu du niveau et déposez-le sur la bande qui sera transférée au rapport final.

    Une nouvelle étiquette contenant les informations du champ est créée.

  6. Vous devez utiliser des niveaux si vous souhaitez créer une table dans le rapport final.

Table

Dans les modèles PixelPerfect, les tables correspondent aux sources de données des graphiques et des graphiques sparkline. Vous devez utiliser des niveaux si vous souhaitez créer une table dans le rapport. Vous n'ajoutez pas la table QlikView source au nœud Tables.

Pour ajouter une table, procédez comme suit :

  1. Cliquez sur le nœud Tables avec le bouton droit de la souris, puis sélectionnez Ajouter des objets.
  2. Cliquez sur l'objet souhaité dans la liste qui s'affiche.

Images

Vous pouvez ajouter des objets QlikView comme images à votre modèle.

Procédez comme suit :

  1. Cliquez sur le nœud Images avec le bouton droit de la souris, puis sélectionnez Ajouter des objets.
  2. Sélectionnez un objet QlikView dans la liste qui s'affiche, puis faites glisser la nouvelle image et déposez-la sur le modèle.

    Une nouvelle zone d'image est créée.

  3. Pour spécifier la position de l'image, sélectionnez la zone de l'image avec la souris et déplacez-la jusqu'à la position souhaitée.
  4. Pour modifier la zone de l'image, sélectionnez un des carrés bleus affichés dans les coins ou au milieu des côtés, puis ajustez jusqu'à obtenir la position souhaitée.
  5. Utilisez la propriété Sizing pour définir le comportement de l'image.
  6. Les valeurs possibles sont les suivantes :

  • Normal : l'image est insérée à sa taille d'origine. Si la zone est trop petite, l'image est tronquée, l'alignement étant maintenu sur le coin supérieur gauche.
  • Stretch Image : l'image est étirée de manière à occuper la largeur et la hauteur de la zone du contrôle. Les proportions sont modifiées.
  • AutoSize : l'image finale conserve la taille d'origine de l'image exportée à partir de QlikView. Les autres données du rapport final sont déplacées afin de conserver l'intégrité du rapport.
  • Center Image : l'image est affichée au centre (horizontalement et verticalement) de la zone, avec les dimensions QlikView. L'image est détourée si elle est plus grande que la zone.
  • Zoom Image : l'image est redimensionnée de manière à occuper la zone tout en conservant les proportions. Vous pouvez effectuer un zoom avant ou arrière sur la vue de l'image.
  • Squeeze : si la zone est plus grande que la taille de l'image, celle-ci est centrée et affichée en taille réelle. Sinon, l'image est redimensionnée pour s'adapter à la zone.

Utilisez le panneau Property Grid pour définir les autres propriétés de l'image.

Variables

Vous pouvez ajouter des variables QlikView à votre modèle. Les variables QlikView seront remplacées par leur valeur lors de la génération du rapport.

Procédez comme suit :

  1. Cliquez sur le nœud Variables avec le bouton droit de la souris, puis sélectionnez Ajouter des objets.
  2. Sélectionnez la variable à ajouter dans la liste qui s'affiche.

    Une nouvelle étiquette contenant les informations de la variable est créée lorsque vous faites glisser et déposez la variable.

Vous pouvez définir les autres propriétés de la variable via le panneau Property Grid.

Formules

Vous pouvez ajouter des formules QlikView à votre modèle.

Chaque formule :

  • sera évaluée lors de la génération du rapport ;
  • doit utiliser la syntaxe des formules QlikView ;
  • doit renvoyer une valeur unique.

Pour ajouter une formule, procédez comme suit :

  1. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur le nœud Formulas dans la liste Field.
  2. Choisissez Add Formula, puis insérez un nom et la formule en utilisant la syntaxe QlikView.
  3. Faites-la glisser et déposez-la sur le modèle.

    Une nouvelle étiquette contenant les informations de la formule est créée.

  4. Vous pouvez éditer la formule en cliquant sur son nom avec le bouton droit de la souris, puis en sélectionnant Éditer la formule.

Cellules

Vous pouvez ajouter à votre modèle des cellules spécifiques à partir d'un objet QlikView.

Procédez comme suit :

  1. Cliquez sur le nœud Cellules avec le bouton droit de la souris, puis sélectionnez Ajouter des cellules.
  2. Pour insérer un nom, cliquez sur les points de suspension à droite de l'étiquette Objet.
  3. Sélectionnez un objet QlikView parmi ceux qui s'affichent.
  4. Insérez le nombre de lignes souhaitées en haut et en bas, ainsi que le nombre de colonnes.
  5. Faites glisser chaque cellule et déposez-la dans la zone Report.

    Une nouvelle étiquette contenant les informations de chaque cellule est créée. Vous pouvez définir d'autres propriétés de cellule via le panneau Property Grid.

Notez que les cellules dont le numéro de ligne est le chiffre 0 font référence à l'en-tête de la table QlikView.

Si l'objet QlikView d'origine comprend des totaux au niveau de la première ligne, les cellules dont le numéro de ligne est le chiffre 1 contiendront le total. Dans ce cas, les premières cellules contenant des données sont celles dont le numéro de ligne correspond au chiffre 2.

Glisser-déposer de plusieurs entités

Procédez comme suit :

  1. Sélectionnez plusieurs entités dans la liste Field en appuyant sur la touche Maj ou Ctrl.
  2. Faites glisser les éléments sur le modèle.

    Lorsque vous les déplacez, une table contenant les entités sélectionnées est créée.

  3. Pour faire glisser et déplacer les en-têtes de colonne uniquement, sélectionnez les colonnes et faites-les glisser en appuyant sur la touche Maj ou en cliquant sur le bouton droit de la souris.

Vous pouvez également utiliser les touches Maj et Ctrl pour sélectionner plusieurs objets d'une liste vers un nœud. Par exemple, vous pouvez ajouter plusieurs images en appuyant sur la touche Ctrl lorsque vous effectuez votre sélection dans la liste des images.

Suppression d'une entité

Procédez comme suit :

  • Pour supprimer une entité de la liste Field, cliquez sur l'entité avec le bouton droit de la souris, puis sélectionnez Remove Object ou Remove Levels.

Utilisation des contrôles de la boîte à outils

La boîte à outils située dans la partie droite de l'éditeur vous permet d'insérer certains objets de contrôle dans le modèle. Par exemple, vous pouvez insérer des graphiques, des graphiques sparkline, des sauts de page, des étiquettes, ainsi que de nombreux autres objets.

Pour insérer un contrôle dans un modèle, sélectionnez-le dans la boîte à outils, puis faites-le glisser et déposez-le à l'emplacement voulu.

Vous pouvez définir les propriétés de cellule via le panneau Property Grid.

Étiquettes

Les étiquettes permettent d'insérer du texte fixe ou de le lier à une source. Par exemple, vous pouvez insérer un texte dynamique à partir de champs, de variables ou de formules.

Pour insérer une nouvelle étiquette, procédez comme suit :

  1. Sélectionnez l'étiquette dans la Toolbar, puis faites-la glisser et déposez-la dans le modèle.
  2. Insérez votre propre texte en double-cliquant sur l'objet de contrôle puis en saisissant le texte.

    Vous pouvez lier une étiquette à une source de données en la sélectionnant, en cliquant sur la balise active (la petite flèche dans le coin supérieur droit), puis en ouvrant le menu Data Binding. Veillez à sélectionner la source de données appropriée. Vous pouvez définir d'autres propriétés d'étiquette via le panneau Property Grid.

Graphiques

PixelPerfect vous permet de développer des graphiques à partir de vos données QlikView. Un graphique ne doit pas nécessairement exister dans un document QlikView pour pouvoir être ajouté. PixelPerfect utilise les tables QlikView comme sources de données pour les graphiques. Vous pouvez également faire votre choix parmi une grande variété de types de graphiques pour personnaliser l'aspect.

Pour ajouter un nouveau graphique, procédez comme suit :

  1. Faites glisser un objet graphique sur le modèle à partir de la Toolbox.

    Un assistant s'affiche. Suivez les étapes permettant de sélectionner la série de données et de définir les propriétés. Vous pouvez lier une série de données en accédant à l'onglet Data, en choisissant Series Binding, puis en sélectionnant l'argument et les valeurs associés à chaque série.

  2. Cliquez sur les colonnes des tables déjà insérées dans la liste Field.

    Suivez les autres étapes pour personnaliser les propriétés de la présentation. Vous pouvez également modifier les propriétés à l'aide du panneau Property Grid ou en rouvrant l'assistant, en cliquant sur la balise active et en sélectionnant Run Wizard. Pour passer directement à une propriété précise dans l'assistant, cliquez sur son nom dans la colonne de gauche. Vous pouvez insérer un graphique dans un niveau.

Graphiques sparkline

Un graphique sparkline (ou graphique de tendance) est un très petit graphique en courbes (généralement dessiné sans axe) qui présente la variation d'une mesure, généralement dans le temps. PixelPerfect prend en charge les graphiques sparkline afin que vous puissiez les insérer dans vos rapports.

Les graphiques sparkline nécessitent une table comme source de données. Commencez par ajouter une table dans le nœud Tables, sélectionnez l'objet graphique sparkline sur la Toolbar, puis faites-le glisser et déposez-le dans le modèle. Pour le lier aux données, cliquez sur la balise active (la petite flèche dans le coin supérieur droit), puis définissez les propriétés Data Member et Value Member.

Vous pouvez afficher un graphique sparkline pour chaque ligne d'une table en l'insérant chaque fois dans un niveau.

Rich text

Vous pouvez utiliser du Rich text pour afficher les informations dans différents formats.

  • Sélectionnez le bouton Rich Text de la Toolbar, faites-le glisser et déplacez-le dans votre modèle, puis double-cliquez dessus pour saisir les données en mode d'édition.

En mode d'édition, vous pouvez saisir du texte fixe ou faire glisser et déposer des entités à partir de la liste Field : un champ entre crochets s'affichera. Vous pouvez faire glisser et déposer des variables, des champs, des formules, des images et des valeurs de cellule. Vous pouvez définir d'autres propriétés Rich Text à l'aide du panneau Property Grid ou de la barre du ruban. L'option Rich Text prend également en charge les niveaux imbriqués.

Autres contrôles

Utilisez des sauts de page, des codes postaux, des panneaux ou des lignes pour personnaliser votre modèle.

Formats d'exportation

PixelPerfect prend en charge les formats PDF, HTML, Xls, Xlsx, Png, Gif, jpg et Tiff. Le format par défaut est le format PDF, qui constitue le meilleur choix si vous souhaitez totalement maîtriser l'aspect. Si votre objectif est de créer un rapport Excel ou HTML, nous vous recommandons d'utiliser un modèle Excel ou HTML.

Pour afficher l'aperçu dans un autre format, cliquez sur la flèche située sous la loupe ou définissez un format de sortie précis au niveau de la tâche.